Revenir à la liste des articles

Viruscamp en 5 points clés !

Le marché est extrêmement porteur et les solutions de cybersécurité sont les services sur lesquels les entreprises et administrations doivent investir cette année ! 

Le gouvernement ne fait que le répéter et les multiples attaques démontrent un peu plus chaque jour l’intérêt d’allouer un budget et des ressources sur ces sujets.  

Les ransomwares ont explosé en 2020, affichant une progression de 62 % par rapport à 2019 et l’installation de la pandémie a entraîné une augmentation des attaques visant les hôpitaux.  

En effet, selon l’ANSSI, le nombre de ransomwares aurait augmenté de 255% en 2020 !

Les antivirus doivent être plus nombreux et les mises en place plus performantes pour protéger au maximum les entreprises et organisations.  

Notre Direction commerciale nous parle ci-après de la promotion de Viruscamp auprès des organisations en 5 points clés. Stéphane Thorel, Directeur du développement, évoque l’accueil que reçoit l’équipe des chargés de relation client ainsi que les premières impressions des interlocuteurs contactés.  

1. Comment parlez-vous du service Viruscamp ? 

Tout d’abord, nous expliquons le caractère inédit de la solution que nous proposons. La présentation se focalise sur l’innovation qu’elle représente et la simplicité d’intégration. Il ne faut pas longtemps à nos interlocuteurs pour saisir l’intérêt de pouvoir associer les qualités de plusieurs antivirus simultanément afin de garantir l’analyse préventive des menaces ! 

Une étude a démontré que près de 50 % des antivirus étaient incapables de détecter et de bloquer l’ensemble des menaces virales. Comment choisir le meilleur, sachant cela ? Les responsables informatiques que nous cotoyons, réalisent l’absurde de la situation : menaces en augmentation et antivirus en perte de pertinence.

L’argumentation passe par la compréhension du service permis par Viruscamp. La solution ne peut être comparée qu’à Virustotal, qui demeure un non concurrent malgré sa notoriété. En effet, Virustotal est Américain et n’est pas conforme à la réglementation Européenne (RGPD). Notre solution a été plus loin sur le service rendu et couvre les besoins de toutes tailles d’entreprises.

2. Quel accueil recevez-vous lorsque vous prospectez les entreprises ? 

Nous sommes dans un contexte de menaces informatiques croissantes et les communications fréquentes sur le sujet, améliorent l’écoute de nos interlocuteurs. Nous contactons les DSI et RSSI qui ont pour responsabilité de rechercher les solutions pour davantage de sécurité et de gestion préventive des menaces. Ils sont de plus en plus à l’écoute de nouvelles technologies pour renforcer leurs défenses habituelles, sans négliger l’optimisation de ces dernières bien-sûr. 

Nous savons l’importance de la veille dans ce secteur. C’est pour cela nous profitons des prises de contact pour informer nos interlocuteurs de l’émergence de notre solution pour la cybersécurité, son mode de financement et d’approches complémentaires pour améliorer constamment le niveau de leur sécurité .

La sécurité infaillible n’existe pas et tous les experts en cybersécurité le savent ! De fait, l’accueil que nous recevons est bon, d’autant plus que nous disposons d’un produit clair, d’une technologie novatrice et de réels atouts comme le référencement sur les plateformes gouvernementales d’achat, des financements aidées (avec le programme France Relance proposé par l’ANSSI) mais aussi d’une mise en œuvre facilitée. 

Nous sommes référencé au catalogue de L’UGAP (la seule centrale d’achat publique généraliste 100% dédiée à l’achat public “administration, collectivité…”).

3. Qu’est-ce que vous retenez des premiers verbatims, impressions des prospects ?  

L’accueil de la solution est très bon et ce depuis la V1 mais la nouvelle version apporte tant d’avantages encore. Ce que je retiens à titre personnel c’est la volonté de trouver le moyen d’installer la solution ! Nous travaillons main dans la main pour trouver l’offre adaptée, les cas d’usage les plus pertinents à protéger et le “juste prix” des déploiements. La négociation délai/ coût est une étape essentielle pour valider notre politique Editeur. 

Les retours les plus fréquents sont sur :

la capacité à convaincre leur direction d’engager en cours d’année de nouveaux moyens alors que les budgets SI sont annuels le plus souvent,

la planification d’un déploiement court terme malgré la charge actuelle de travail 

l’attente des préconisations de l’Etat au travers de l’ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information) ou du SGDSN (Secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale).

Nous sommes en discussion constante avec l’ANSSI et d’autres, pour répondre aux premières questions et faciliter le passage à l’action, qui est essentiel dans ce contexte. 

4. Quels sont les besoins clés soulevés ? 

Les interlocuteurs nous parlent souvent de la volonté de « systématiser » la vérification des données et fichiers échangés. Le vœu des DSI et RSSI est de manager un environnement sain pour leurs usagers et employés afin que la menace soit limitée.

Viruscamp offre une protection très tôt en entrée des flux mails, fichiers et données chargés, navigation web, mais lance également des actions sur les serveurs et répertoires locaux. Il permet ceci par des vérifications programmées des fichiers présents dans le SI. Nous parlons de meilleure protection des flux entrants et circulants au sein d’un SI voire d’un écosystème de plusieurs SI (liés par des échanges de données, protocoles de stockage et exploitation d’applications). 

5. Quel est votre regard sur l’évolution du marché ?

Nous ne sommes plus sur un marché défini par des solutions existantes mais sur un marché de gestion des risques. Les solutions seront de plus en plus nombreuses, pas toutes pertinentes et surtout toujours soumises à la crédibilité du concept technologique mis en avant. Les acteurs historiques que sont les antivirus observent ces changements, les forçant à une large diversification ces dernières années. Ces derniers ne sont plus les seuls à protéger les organisations informatiques.   

Les acteurs majeurs d’hier, le seront-ils encore demain ? Ce sera intéressant de l’observer.  

Ce qui est certain c’est qu’un antivirus ne suffit plus !

Pour en revenir à notre expérience, nos interlocuteurs raisonnent par l’analyse des failles, par la probabilité, par les périmètres de responsabilité et par l’engagement de moyen adapté. La gestion du risque informatique est devenue ces deux dernières années, encore un peu plus essentielle. Ce qui est le plus marquant sur le marché de la sécurité c’est probablement l’évolution de la cible, qui intègre désormais toutes les entreprises, secteurs et tailles d’acteurs ainsi que plusieurs types de données ! 

Biig a conçu une solution technologiquement accessible à tous car elle s’intègre sans contrainte. Sa stratégie commerciale également doit permettre à chaque entreprise de se protéger davantage par une tarification large et adaptée à toutes les tailles.

 Nous avons pris le parti de rendre la gestion des risques abordables en offrant une plateforme de mise en commun des compétences de plusieurs antivirus. Nous permettons de réaliser des analyses simultanées pour détecter, manager le risque et superviser les réponses à une menace.

Pour en savoir davantage, vous pouvez nous contacter. Nous restons alertes sur tous ces sujets et essayons de vous faire part de toutes les dernières actualités sur notre page Linkedin.

Ne manquez pas, notre nouveau livre blanc sur le marché de la cybersécurité (à venir) et nos autres livres blancs (souveraineté numérique et cap sur le zéro-trust) qui sont toujours disponibles par ici !

Multipliez vos défenses Maintenant !

Souscrire